Les Investissements Chinois dans le Secteur Numérique Indien Confirment la Dynamique du Marché

Posted on by

Écrit par : Dezan Shira & Associates

Traduit par : Chau Pham

Les entreprises chinoises ont investi 2.3 milliards de dollars en Inde entre Juin et Août 2016. Pour mettre les choses en perspective, entre avril 2000 et Septembre 2015, les investissements directs étrangers de la Chine continentale en Inde s’élevaient au total de 1.2 milliards de dollars. Il faut cependant noter que les IDE en Inde en provenance de la Chine proliféraient déjà avant cette récente hausse.

Les investisseurs chinois ciblent à présent le secteur numérique de l’Inde. Cela marque un changement radical par rapport à la trajectoire normale des IDE de la Chine dans d’autres marchés asiatiques. Dans la plupart des pays d’Asie, les investissements chinois se concentrent sur les secteurs de l’infrastructure, de l’extraction des ressources et de la fabrication. En revanche, en Inde, les investisseurs chinois renforcent principalement l’écosystème numérique. D’où vient cet intérêt récent de la Chine pour l’Inde, surtout après plus d’une décennie de négligence ?

Le modèle de l’investissement chinois en Inde

Entre 2014 et 2015, les IDE de la Chine continentale en Inde ont augmenté soit de 200 pour cent, soit de 600 pour cent, selon les rapports de chaque pays. Le Département de la Politique Industrielle et de la Promotion (DIPP) de l’Inde a affirmé que l’apport annuel des IDE chinois a augmenté de 123.99 millions de dollars en 2014 à 494.75 millions de dollars en 2015. Selon le Global Times, un organe de presse de l’Etat chinois, le chiffre est passé d’environ 145 millions de dollars en 2014 à 870 millions de dollars en 2015.

Les rapports officiels n’ont pas enregistré cette croissance récente de l’investissement de la Chine. De même, les entreprises chinoises ne font pas toujours état de leurs investissements. Cependant, les investissements annoncés récemment montrent que les IDE de la Chine en Inde subissent des changements notables.

Chinese investment in Digital India

Au cours de ces deux dernières années, les entreprises chinoises ont investi des centaines de millions de dollars dans les startups indiennes du secteur numérique. Ces chiffres, qui ne sont pas encore enregistrés dans les registres officiels de l’Inde, augmentent considérablement le volume des IDE chinois en Inde. Elles redirigent également les investissements chinois vers un nouveau marché. Par le passé, les investissements de la Chine en Inde étaient concentrés sur l’industrie de l’automobile, en particulier dans l’Etat de Gujarat- l’Etat de résidence du Premier Ministre Modi.

Chinese investment India Sector 2000 2015

Cependant, au cours des dernières années, les entreprises chinoises ont varié leurs placements en Inde en visant de nouvelles industries tout en s’aventurant dans d’autres états tels que le Maharashtra, le Haryana et l’Andhra Pradesh. Les gouvernements de chacun de ces états sont notamment alliés avec le parti Bharatiya Janata (BJP), actuellement au pouvoir au sein du gouvernement fédéral. En comparant les investissements chinois actuels dans les startups du numérique indien avec l’historique des investissements de la Chine vers l’Inde, l’on peut conclure que les investissements dans ce secteur surpassent de loin tous les autres.

Un retour à la « China plus one » pour le secteur numérique de l’Inde ?

Les investissements chinois dans le secteur numérique indien représentent un renouveau du modèle « China plus one », modèle où les opérations chinoises sont délocalisées ou étendues aux autres pays d’Asie afin de profiter d’une main d’œuvre moins chère, de nouveaux marchés et d’un environnement domestique moins vulnerable.

Cependant, les entreprises chinoises utilisent une version évoluée du modèle « China plus one » pour renforcer leur capacité à accéder au marché indien et à accentuer leur présence dans le secteur numérique florissant de l’Inde, et cela de trois manières différentes :

L’utilisation des meilleurs pratiques pour un marché similaire

D’un point de vue culturel et politique, la Chine et l’Inde sont très différentes. Cependant, leurs marchés présentent des similitudes importantes. Par exemple, les deux pays ont des populations importantes avec de nombreux utilisateurs qui, pour la première fois, possèdent un téléphone portable.

La Chine fait déjà bon usage de son expérience acquise à fournir des smartphones à son propre marché intérieur pour convertir les acheteurs indiens à ses produits. En effet, les marques chinoises représentent désormais 51 pour cent des ventes de smartphones en Inde.

Avec de meilleurs pratiques, les entreprises chinoises peuvent aider les startups indiennes du numérique à répondre aux besoins d’une grande population peu éduquée sur le plan technologique. En utilisant leur expérience obtenue sur leur propre marché domestique, les entreprises chinoises peuvent renforcer leur présence dans le secteur numérique indien.

Renforcer le secteur numérique en Inde

L’écosystème numérique de l’Inde fait encore ses premiers pas. Les investisseurs chinois pourraient donc potentiellement devenir des acteurs importants sur ce marché en croissance. Les petites et moyennes entreprises (PME) chinoises trouveront particulièrement plus des potentiels de croissance dans le secteur numérique en Inde qu’en Chine, où le marché est déjà contrôlé par les géants.

En investissant dans les start-ups du numérique existantes, les entreprises chinoises peuvent minimiser les risques et les coûts d’opération qui seraient normalement liés à l’établissement d’une société indépendante et concurrente. En outre, il est dans l’intérêt de la Chine de voir les startups du numérique indiens se developer.

L’essor des géants américains comme Amazon et Uber limitera les opportunités pour les entreprises chinoises de se développer sur le marché international et risque même de menacer leur position de force sur le marché domestique. Par exemple, pendant la guerre entre Didi et Uber en Chine, DiDi a investi récemment un montant non publié (estimé à 10 millions de dollars) dans Ola, une startup de covoiturage indien.

Promouvoir la concurrence en Inde pourrait sauver les entreprises chinoises du numérique à long terme.

Intégrer les connaissances de la Chine avec les ressources de l’Inde

L’Inde a une industrie informatique solide qui fonctionne à un coût plus bas qu’en Chine. En investissant dans les startups du numérique indien potentielles, la Chine est non seulement en position d’aider le secteur numérique en Inde, mais aussi de le façonner. Les investisseurs chinois pourront également être en mesure d’importer les évolutions et les innovations de l’Inde dans l’écosystème numérique en Chine et vice-versa.

Pour de nombreuses applications que les startups indiennes essaient de développer, un équivalent chinois existe déjà. Cette connaissance préalable permettra de non seulement aider les entreprises chinoises à façonner cette industrie, mais également d’intégrer les innovations de l’Inde dans leurs opérations en Chine.

La Chine à devenir un acteur important en Inde

Malgré la croissance positive, les IDE de la Chine en Inde font encore pâle figure par rapport aux investissements chinois dans le reste de l’Asie du Sud. La Chine est relativement le plus grand investisseur étranger au Pakistan. Elle a promis récemment un montant d’environ 55 milliards de dollars pour développer le Corridor Economique Chine-Pakistan. Le Bangladesh et le Sri Lanka ont également reçu des investissements importants en provenance de Chine.

Cependant, l’augmentation des investissements chinois dans les startups indiennes marque un changement dans la façon dont les investisseurs chinois perçoivent les opportunités en Inde. En investissant des millions de dollars dans des startups numériques à potentiels, les entreprises chinoises créent une présence à long terme sur le secteur numérique en plein croissance de l’Inde.

Elles utilisent leur expérience sur le marché domestique et asiatique pour pénétrer le grand marché de consommation en Inde. En parallèle, les investisseurs chinoises renforcent les acteurs nationaux de l’Inde et croisent simultanément le fer avec les entreprises occidentales.

Suite au succès des investissements récents, la Chine pourrait bientôt devenir l’un des principaux investisseurs étrangers en Inde.

 

À Propos de Nous

Asia Briefing Ltd. est une filiale de Dezan Shira & Associates. Dezan Shira est un cabinet spécialisé dans l’investissement direct à l’étranger, fournissant à travers l’Asie des services de conseil juridique, fiscal et opérationnel, ainsi que des solutions en comptabilité, audit, et ressources humaines.

Vous pouvez nous contacter à india@dezshira.com ou télécharger notre brochure ici.

Restez informés des dernières nouvelles concernant les investissements et le milieu des affaires en Asie en souscrivant à notre newsletter.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Dezan Shira & Associates

Meet the firm behind our content. Dezan Shira & Associates have been servicing foreign investors in China, India and the ASEAN region since 1992. Click here to visit their professional services website and discover how they can help your business succeed in Asia.

News via PR Newswire

Never Miss an Update

Subscribe to gain even better insights into doing business throughout the India. Subscribing also lets you to take full advantage of all our website features including customizable searches, favorites, wish lists and gift functions and access to otherwise restricted content.

Scroll to top