La Chine Réduit ses Tarifs sur les Produits Pharmaceutiques, les Producteurs Indiens Restent Sceptiques par Rapport à l’Accès au Marché

Posted by Reading Time: 4 minutes

Écrit par : Dezan Shira & Associates

Traduit par : Roy Forney

Le 4 mai, la Chine a annoncé qu’elle avait exempté 28 pharmaceutiques de tarifs d’importation, y compris tous les médicaments pour le cancer, à partir du 1er mai. De plus, les autorités chinoises accepteront aussi les données recueillies lors d’essais cliniques menés à l’extérieur du pays – ces données pourront être utilisées pour les inscriptions d’innovations pharmaceutiques et d’équipement médical.

Les nouvelles normes pourraient apaiser les inquiétudes du côté indien par rapport au déséquilibre commercial avec la Chine. La mise en place de cette nouvelle exemption de tarifs pourrait permettre aux entreprises pharmaceutiques indiennes d’exporter plus par le biais d’un accès accru au marché chinois et de réduire le déficit commercial.

L’optimisme initial par rapport à l’impact de ces mesures a peu à peu disparu. Alors que les médias locaux continuent à vanter les bénéfices de cette ouverture, les compagnies pharmaceutiques indiennes principales insistent qu’il s’agît en vérité de ‘beaucoup de bruit pour rien’. La raison est simple.

Toute industrie commerçant en Chine, comme peuvent en témoigner les producteurs de médicaments indiens, doit d’abord naviguer le labyrinthe réglementaire chinois, chose particulièrement compliquée s’il existe une résistance locale.

Dans le cas de l’industrie pharmaceutique, les entreprises indiennes sont assujetties à de longs procédés d’inspection qui demande une multitude d’autorisations officielles pour les médicaments à prise orale, ainsi que les médicaments injectables. Le procédé peut prendre entre 3 à 5 ans en tout.

Les Exportateurs Pharmaceutiques et le Ministère du Commerce Indiens Font Pression sur Pékin

Malgré les sombres perspectives, les exportateurs pharmaceutiques indiens et le gouvernement essaient de faire pression auprès des autorités chinoises.

En Juin, des exportateurs pharmaceutiques indiens ont rencontré des représentant de la China Food and Drug Administration (CFDA) pour discuter des difficultés persistantes dans l’accès au marché Chinois.

Cette rencontre fut suivie par une autre interaction entre les délégués pharmaceutiques et les autorités chinoises à Shanghai, en août, pour discuter de la possibilité d’une accélération du relâchement des normes.

Pendant ce temps, le Ministère du commerce surveille de près les déroulements à Pékin. À une réunion sur l’économie, l’Inde a surligné le potentiel d’accroître les importations de produits pharmaceutiques, ainsi que de riz et de technologies informatiques, de la part de la Chine.

Dans le passé, les producteurs de médicaments pharmaceutiques génériques se sont trouvés pratiquement exclus du marché à cause du processus d’autorisation qui prend jusqu’à 5 ans. Les producteurs de produits pharmaceutiques font aussi face à des difficultés lorsqu’ils cherchent à commercialiser de nouveaux produits.

Pour l’instant, la CFDA semble prêt à accélérer le processus d’autorisation, et est actuellement en train de considérer des options pour accélérer les autorisations pour les fournisseurs pharmaceutiques déjà approuvés par l’UE. Mais les acteurs indiens restent sceptiques, préférant attendre d’être mis au courant de comment sera mis en place cet assouplissement.

Les Exportations Pharmaceutiques Indiennes Vers la Chine

Actuellement, la Chine n’accepte qu’un nombre limité de produits pharmaceutiques indiens qui sont déjà approuvés par la US Food and Drug Administration. En 2017, l’Inde a exporté US$27 millions de produits pharmaceutiques – moins de 2% du total du marché d’export qui vaut US$17 milliards – à cause de barrières non-tarifaires.

D’un autre côté, l’Inde importe US$6 à 7 milliards de matières premières vers la Chine pour produire des ingrédients pharmaceutiques actifs (APIs), selon les données disponibles auprès du Conseil pour la promotion d’exportations pharmaceutiques (Pharmexcil). Par ailleurs, 90% des matières intermédiaires utilisées par les producteurs d’API sont importées de Chine.

De plus, les prix de ces matières premières ont récemment augmenté à cause des fermetures d’usines en Chine qui ne se conformaient pas aux normes environnementales.

La Réduction de Tarifs Bénéficiera Tous les Pays

En Mai, la Chine a annoncé que les tarifs d’importation seraient réduits pour les médicaments pour traiter le cancer, les médicaments pour le cancer à base d’alcaloïdes et les importations liées à la médecine traditionnelle chinoise. La TVA sur la production et l’import de produits pharmaceutiques serait aussi réduite.

Les prix de médicaments pour le cancer seront réduits par une procuration centralisée du gouvernement ; l’e-commerce transfrontalier réduira aussi les prix des produits les plus chers. Les médicaments innovateurs importés seront aussi inclus dans le catalogue des remboursements médicaux.

Mais ces relâchements bénéficient tout producteur de dispositifs ou produits médicaux, et non spécifiquement l’Inde. De plus, les acteurs dans l’industrie pharmaceutique indienne insistent que la baisse des tarifs est maigre – de 3-4% environ.

L’initiative de remboursement pour les médicaments liés au cancer est aussi un moyen pour réduire les prix exorbitants présents sur le marché chinois, mais pourrait aussi réduire la contrebande de médicaments indiens peu chers vers la Chine.

Des perspectives réelles émergeront uniquement au moment lors d’un accord bilatéral clair entre les deux pays. D’ici-là, les entreprises dans ce marché continueront à observer de près les développements.

 

A Propos de Nous

Asia Briefing Ltd. est une filiale de Dezan Shira & Associates. Dezan Shira est un cabinet spécialisé dans l’investissement direct étranger, fournissant à travers l’Asie des services de conseil juridique, fiscal et opérationnel, ainsi que des solutions en comptabilité, audit, et ressources humaines.

Vous pouvez nous contacter à india@dezshira.com ou télécharger notre brochure ici.

Restez informés des dernières nouvelles concernant les investissements et le milieu des affaires en Asie en souscrivant à notre newsletter.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *