Voyager en Inde : Comprendre la Culture et l’Ethique des Affaires

Posted on by

Écrit par : Dezan Shira & Associates

Traduit par : Linh Tran Huy

L’Inde est une terre de diversité culturelle. Il s’agit de l’une des civilisations les plus anciennes du monde et un mélange complexe d’anciennes et nouvelles traditions de l’Occident et de l’Orient. La vivacité de ses grandes villes, la diversité de ses gens, la mêlée des sons, la richesse des couleurs et des odeurs et la nature imprévisible de la vie quotidienne définissent l’Inde. Si vous envisagez de faire des affaires avec ou en Inde, il est d’une importance capitale d’essayer d’appréhender la richesse de cette culture vibrante.

Compte tenu de la complexité de l’Inde, il est important d’éviter des conclusions toutes faites sur la façon de faire des affaires dans le pays. Le régionalisme, l’industrie en question et le facteur humain sont à prendre en compte pour faire des affaires en Inde. Votre comportement, votre étiquette et votre approche devront être adaptés à la personne avec laquelle vous travaillerez.

Organiser des rendez-vous d’affaires en Inde

L’anglais est la langue des affaires de l’Inde, bien que la constitution indienne désigne à la fois l’anglais et l’hindi (écrit en Devanagari) comme langues officielles de l’Inde. En outre, il existe 22 langues régionales reconnues parlées dans le pays.

L’anglais est parlé par tous les Indiens de la classe moyenne et beaucoup de travailleurs moins qualifiés ont des compétences linguistiques de base. L’année civile d’affaires est d’avril à mars, et les fêtes ayant lieu tout au long de l’année varient en fonction de la région et de la religion.

Le courrier électronique est la méthode préférée et la plus simple pour organiser des rendez-vous avec des contacts en Inde. Les noms indiens sont composés du prénom et du nom de famille, de manière semblable au style occidental. Il existe cependant des implications de classe et de religion avec des noms indiens. Il est fréquent que « Monsieur » ou « Madame » soient utilisés dans lors des premières prises de contact, mais la formalité initiale diminuera une fois le premier contact établi.

Lors de toute première prise de contact, veillez à fournir une vue d’ensemble claire de qui vous êtes, votre rôle et une brève description de votre organisation. Il est également prudent de détailler ce que vous souhaitez discuter lors d’une réunion lorsque vous visitez le bureau d’une entreprise, surtout étant donné les longs temps de déplacement dans les villes de l’Inde. Si vous organisez un déjeuner ou un dîner, il est conseillé de vérifier si le client est végétarien ou préfère la nourriture indienne ou occidentale.

Il est normal que les réunions commencent quelques minutes en retard ou aient des interruptions. Cela ne devrait pas être interprété comme un signe de manque de respect. Pour bien des étrangers, la culture indienne peut avoir un rythme plus lent et plus informel, y compris lorsqu’il s’agit d’affaires. De nombreux Indiens estiment que les horaires doivent être flexibles afin d’accommoder les horaires des différentes personnes. Il est conseillé de garder une marge dans vos horaires pour les retards inattendus, tels que les réunions en retard ou la circulation. De plus, si vous visitez des représentants du gouvernement, les délais d’attente seront de mise. Notez également que les hommes d’affaires musulmans peuvent prendre de petites pauses pendant les réunions pour leurs prières.

En Inde, contrairement à certains pays d’Asie de l’Est, vous pouvez être direct sur ce que vous voulez réaliser à partir de la réunion ou de l’engagement commercial. La question de « perdre la face » ne se pose pas, et les hommes d’affaires indiens apprécient la clarté et la franchise. Il est important d’être très précis dans ce que vous recherchez et d’avoir des documents d’appel d’offres spécifiques détaillant vos commandes. Il est nécessaire de garder un calendrier précis et de surveiller les livraisons avec attention.

Salutations en Inde

La salutation traditionnelle indienne est le Namaste, que vous faites avec les mains mises ensemble, les paumes se touchant, et les doigts pointés vers le haut devant la poitrine avec un léger signe ou inclinaison de la tête. Dans un contexte professionnel, il est d’usage de serrer la main d’un collègue. Serrer la main des femmes est moins courant et il vaut mieux attendre que la femme prenne elle-même l’initiative par signe de respect. En l’absence d’une poignée de main, vous pouvez effectuer un Namaste. Il est très commun pour les gens, surtout ceux plus jeunes que vous, de vous appeler « Monsieur » ou « Madame » en signe de respect.

Beaucoup d’étrangers sont perplexes par le signal non-verbal commun que beaucoup d’Indiens font qui est celui de secouer leur tête d’un côté à l’autre, qui pourrait être interprété comme un oui ou un non. En Inde, ce geste est un moyen pour votre interlocuteur de vous communiquer qu’il comprend ce que vous dites ou qu’il est d’accord avec vous.

Les principales religions et fêtes en Inde

L’Inde est composée d’une multitude de religions coexistant côte à côte. La religion dominante est l’hindouisme, mais un nombre important de musulmans, bouddhistes, sikhs, jaïns, juifs et chrétiens vivent également dans le pays. En Inde, la religion est un aspect-clé de la vie et doit être respectée afin de maintenir des relations d’affaires fructueuses. En dépit de l’élimination du système de castes traditionnel dérivé de l’hindouisme, les attitudes castistes demeurent et les aspects du système influencent encore la structure hiérarchique des pratiques commerciales en Inde aujourd’hui.

Les vacances en Inde sont de toutes formes et tailles, et varient en fonction de la religion et de la région. Il est important de vérifier en ligne si conflit il y a avant de planifier des rendez-vous. Les trois plus grandes fêtes nationales en Inde sont les suivantes :

Fête de la République – 26 janvier

Fête de l’Indépendance – 15 août

Gandhi Jayanti – 2 octobre (anniversaire de Gandhi)

Ci-dessous figure une liste des jours fériés approuvés par le gouvernement pour 2017 :

26 janvier : Journée de la République

24 février : Maha Shivaratri

13 mars : Holi

4 avril : Ram Navami

9 avril : Mahavir Jayanti

14 avril : Vendredi saint

10 mai : Bouddha Purmima

26 juin : Eid-ul-Fitr

15 août : Fête de l’Indépendance

2 septembre : Eid-ul-Zuha

30 septembre : Dussehra

1er octobre : Muharram

2 octobre : Anniversaire de Mahatma Gandhi

19 octobre : Diwali

4 novembre : Anniversaire de Guru Nanak

2 décembre : Eid-e-Milad

25 décembre : Noël

Il faudrait toutefois noter que plusieurs de ces vacances se produisent le week-end, tels que le Mahavir Jayanti, l’Eid-ul-Zuha, le Dussehra, le Muharram, l’anniversaire de Guru Nanak et l’Eid-e-Milad.

L’islam en Inde et Eid ul-Fitr

L’islam est la deuxième religion pratiquée par l’Inde après l’hindouisme. Plus de 14,2 % de la population du pays (plus de 172 millions selon le recensement de 2011) s’identifient comme étant musulmans. La population musulmane de l’Inde est la troisième plus grande derrière l’Indonésie et le Pakistan. Eid ul-Fitr (Eid) est une fête musulmane qui marque la fin du Ramadan, le mois du jeûne islamique. Eid signifie « fête » en arabe, tandis que Fitr signifie « rompre rapidement ». Célébré le premier jour de Shawwal, l’Eid ul-Fitr dure trois jours de fête.

En Inde, la nuit précédant l’Aïd s’appelle Chand Raat, ce qui signifie « nuit de la lune ». Les gens visitent souvent les magasins et les centres commerciaux avec leurs familles pour faire du shopping à la dernière minute à l’Aïd. Les femmes se peignent souvent les mains avec du « henné » traditionnel et portent des bracelets colorés.

Au cours de l’Aïd, l’accueil traditionnel est « Eid Mubarak », et inclut souvent une accolade formelle. L’on s’offre des cadeaux, tels que de nouveaux vêtements, et il arrive que les aînés se donnent de petites sommes d’argent (Eidi). Il est fréquent pour les enfants de « salam » les parents et les autres membres aînés de la famille. Après les prières de l’Aïd, les familles visitent les cimetières et prient pour le salut des membres de la famille décédés.

Diwali

Connue sous le nom de Fête des lumières, cette fête nationale se déroule généralement entre la fin septembre et la fin novembre. Les gens ont tendance à allumer de petites lampes d’argile remplies d’huile pour signifier le triomphe du bien sur le mal au sein d’un individu. Pendant Diwali, beaucoup de gens portent de nouveaux vêtements et partagent des bonbons et d’autres collations les uns avec les autres. Certaines entreprises indiennes peuvent débuter leur année fiscale en ouvrant de nouveaux livres comptables le premier jour de Diwali pour une nouvelle année bénéfique.

Dans l’hindouisme, Diwali marque le retour du seigneur Rama dans son royaume, Ayodhya, après avoir vaincu le roi démon Ravana, le dirigeant de Lanka dans l’histoire épique du Ramayana. Il célèbre également la mort du roi démon, Narakasura, aux mains du Seigneur Krishna. Les deux histoires ont pour thème la victoire du bien sur le mal. À bien des égards, cette histoire ressemblerait à une version indienne du Nouvel An chinois. Cette fête a lieu après l’été et les saisons des pluies.

La notion du « Karma » est un élément central à toutes ces fêtes. Cette idée que tout arrive pour une raison est un aspect important de la culture et du processus décisionnel de nombreux Indiens. Les Indiens ont un fort sentiment de communauté et définissent l’orientation du groupe à travers une structure hiérarchique. Etant donné la grande population du pays, l’on peut remarquer un manque d’intimité et un concept plus restreint de l’espace personnel, où plusieurs générations vivent encore sous un même toit. Compte tenu de cela, les relations interpersonnelles sont essentielles dans les pratiques commerciales.

L’art de la conversation en Inde

Il n’est pas rare que les Indiens posent des questions qui pourraient être considérées comme trop personnelles ou intrusives. Discuter de sa vie familiale et personnelle est normal chez les Indiens, et se renseigner sur la famille de l’autre est considéré comme un signe de convivialité et d’intérêt.

Il existe beaucoup de sujets de conversation que les Indiens trouvent attrayants tels que la politique, le cricket, les films, et dernièrement, les réformes économiques et la croissance du pays. Bollywood, l’industrie cinématographique indienne, produit le plus grand nombre de films par an (environ 800 à 1000) dans le monde. Le pays compte plus de 13 000 cinémas et de nombreux Indiens se tiennent au courant des derniers films à la télévision ou en direct au fur et à mesure que la pénétration du smartphone dans le pays s’approfondit. Comme les joueurs de cricket, les stars du cinéma sont considérées comme des icônes nationales et font l’objet de beaucoup de discussions sociales et de ragots.

En général, les Indiens sont très tolérants et acceptent les différences religieuses et culturelles compte tenu de la grande diversité du pays. Étant donné que les pratiques religieuses et les rituels jouent un rôle majeur dans la vie des Indiens, les questions concernant certaines coutumes religieuses seront normalement accueillies avec enthousiasme. La relation de l’Inde avec son pays voisin, le Pakistan, n’a jamais été historiquement des plus amicales. Certains Indiens éduqués considèrent cela comme un échec de la part des politiciens des deux camps. Cependant, de nombreux Indiens peuvent être très partiaux et émotifs lorsqu’ils discutent du Pakistan. Il est conseillé d’éviter de discuter des relations Pakistan-Inde.

En outre, il est difficile de ne pas remarquer le clivage socio-économique qui perdure en Inde. Il n’est pas rare de trouver des maisons riches et extravagantes à côté de bidonvilles. Certains Indiens peuvent être sensibles et adopter un ton défensif face à un tel sujet de conversation car ils sont très fiers de la croissance économique que le pays a connue au cours des dernières décennies.

Hiérarchie des relations sociales indiennes

Les Indiens sont habitués aux anciennes coutumes britanniques de la hiérarchie, et il existe un degré plus élevé de formalité entre les collègues qu’en Occident. Par exemple, il est normal d’utiliser « monsieur » pour parler à ses supérieurs. Il est recommandé d’utiliser les noms de famille lors de la première rencontre avec quelqu’un et de mentionner tout titre universitaire ou autre.

Les influences de l’hindouisme et la tradition ancienne du système des castes ont créé une culture qui met l’accent sur les relations hiérarchiques établies. Les Indiens sont tout à fait conscients et attentifs à l’ordre social et à leur statut par rapport à d’autres personnes, que ce soit une famille, des amis ou des étrangers. Toutes les relations impliquent des hiérarchies. Les enseignants sont appelés gourous et sont considérés comme la source de toutes les connaissances. Le patriarche, généralement le père, est considéré comme le chef de famille. Le patron est considéré comme la source de la responsabilité ultime dans les affaires. Chaque relation a une hiérarchie bien définie qui doit être respectée pour que l’ordre social soit maintenu.

Le code vestimentaire professionnel en Inde

Pour les hommes, la tenue normale est une chemise boutonnée, un pantalon et une veste ou une cravate selon la formalité de la réunion ou de l’industrie (dans les secteurs bancaires et professionnels, les costumes sont plus répandus). En outre, étant donné le climat chaud du pays, une chemise à manches longues avec une cravate est acceptable. Dans le secteur des TI, cependant, le code vestimentaire est beaucoup plus décontracté. Il est fréquent de trouver des employés portant des T-shirts et des jeans avec des baskets. Mais dans la plupart des bureaux, les hommes porteront au moins une chemise et une veste, renonçant à la cravate dans les mois d’été. Cependant, les bas de pyjama en coton long et kurta sont également très commun (et très confortables). Les cadres occidentaux devraient porter des costumes d’été légers (un mélange de soie et de laine légère est conseillé) et des chemises en coton et non en soie (le coton absorbe, contrairement à la soie).

Ces dernières années, le code vestimentaire pour les femmes dans les milieux d’affaires indiens a évolué. Auparavant, la plupart des femmes portaient des vêtements traditionnels indiens tels que le salwar kameez (longue tunique et pantalons amples) ou des saris simples au bureau. Maintenant, les femmes portent souvent des pantalons ou un chemisier et des jupes, bien que les saris et les salwar kameez soient encore considérés comme des vêtements d’affaires. Les jeans avec un T-shirt ou une chemise à manches courtes sont acceptables comme vêtements décontractés dans des situations informelles pour les hommes et les femmes.

Il est acceptable de s’habiller de manière décontractée lors d’activités sociales. Cependant, un étranger portant un costume indien (kurta-pyjama pour homme et sari ou salwar kameez pour femme) sera apprécié et le geste sera souvent considéré comme un geste d’amitié ou de désir de comprendre la culture indienne. Si vous êtes invité à un événement formel comme un mariage, une tenue vestimentaire formelle est recommandée.

Négocier un accord

Il y a autant de vendeurs que d’acheteurs en Inde, et l’art du marchandage est de mise. Il est donc important de faire preuve de patience pendant le processus de négociation. La prise de décision est un processus lent et les décisions finales sont généralement prises par la personne ayant le plus d’autorité. Les retards sont fréquents et imprévisibles, en particulier lorsqu’il s’agit de traiter avec le gouvernement.

Recevoir des clients

Il est commun pour les étrangers d’être invités pour le dîner ou un repas à la maison d’un contact d’affaires indien. Les Indiens sont très fiers et heureux d’accueillir des invités, en particulier ceux de l’étranger, et de servir des plats traditionnels faits maison. Si vous êtes invité dans une maison indienne pour le dîner, il est fortement recommandé de prendre une sorte de cadeau, comme une boîte de bonbons ou de fleurs. Si votre hôte a des enfants, apporter un petit cadeau pour l’enfant est également apprécié.

Si vous visitez un Indien pendant un festival, il est coutume d’offrir une boîte de bonbons, connue sous le nom de « mithai ».

Dans de nombreuses maisons indiennes, les gens enlèvent leurs chaussures avant d’entrer. Observer cette coutume est particulièrement important : si vous remarquez votre hôte sans chaussures, vous devriez également retirer les vôtres. Cependant, si l’hôte insiste pour que vous gardiez vos chaussures, il ne devrait pas y avoir de problèmes.

Si vous assistez à un mariage et donnez de l’argent en cadeau, notez que la coutume indienne consiste à ajouter une roupie supplémentaire pour porter bonheur (101, 501, 1001, etc.). L’ajout d’une roupie est considéré comme de bon augure, et votre cadeau serait plus apprécié dans ces dénominations.

Boire de l’alcool n’est culturellement pas accepté dans certaines parties de l’Inde, et de nombreux Indiens ne boivent pas à la maison. Cependant, si votre hôte boit et garde des boissons à la maison, alors boire n’est pas un problème. L’Inde a longtemps assimilé des spiritueux britanniques tels que le gin et le whisky. Les marques nationales, quoique de qualités variables, ne sont pas à ignorer. Une bonne bouteille sera toujours considéré comme un présent acceptable à partir du moment que vous êtes au courant des préférences de votre contact.

Nourriture

Manger et boire sont des aspects importants de la culture indienne, et la cuisine est à même de grandement varier en fonction des coutumes locales et des religions. Il est courant pour les hôtes d’offrir des boissons telles que du thé, du café ou des boissons gazeuses avec des collations légères ou des rafraîchissements à un client, même dans des lieux de réunion d’affaires. Si l’on vous sert de l’eau, il est acceptable de demander si l’eau est filtrée ou de bouteille. La plupart des Indiens utilisent uniquement de l’eau filtrée et comprendront votre besoin de clarifier cela avant de boire.

Si vous organisez plusieurs réunions par jour ou si vous vous sentez rassasié, vous pouvez refuser la première offre de nourriture et de boisson. Il est d’usage (mais pas obligatoire) de refuser la première offre, mais d’accepter la deuxième ou la troisième. Il serait considéré comme une violation de l’étiquette de ne pas accepter la moindre collation ou rafraîchissement. Même si vous ne désirez rien, il est conseillé de les accepter et de les laisser intactes ou légèrement consommées, plutôt que de les refuser catégoriquement.

Pour un grand nombre d’indiens hindous, manger de la viande est un tabou religieux. Lors de la planification d’un repas pour vos invités indiens (ou en passant une commande dans un restaurant), il est recommandé de demander s’ils sont végétariens. Une grande partie de la nourriture indienne est mangée avec les doigts, et il est de coutume de manger avec la main droite seulement.

Pour ce qui est de boire, il est préférable de demander à votre invité ce qu’il ou elle aimerait boire au lieu de prendre l’initiative. Même les invités qui consomment de l’alcool n’en boivent pas à certaines occasions, tels que pendant les fêtes religieuses ou si un parent plus âgé et très respecté est présent. Par conséquent, il est prudent d’avoir des jus de fruits, des boissons gazeuses et de l’eau en bouteille. Les sodas au citron sont un des piliers de la consommation indienne, et sont disponibles en deux versions : sucré et salé.

Pourboires

En Inde, les pourboires excessifs ne sont pas courants, mais une certaine quantité est attendue. Dans la plupart des restaurants, 10 % est suffisant. Vous pouvez cependant donner un pourboire supplémentaire en laissant la monnaie pour montrer votre appréciation. Pour les taxis ou les auto-rickshaws (trois-roues), beaucoup arrondissent simplement le montant à l’unité la plus proche.

Voyage

Tous les étrangers qui visitent l’Inde ont besoin d’un visa. Une lettre de la part de votre contact indien expliquant la raison de votre visite sera souvent nécessaire. Il est important de consulter votre médecin avant votre voyage pour des vaccins ou autre médicaments. Il est fréquent, par exemple, pour les visiteurs de prendre des médicaments antipaludiques à utiliser généralement une semaine avant le voyage.

Il est conseillé de négocier le prix avec un chauffeur de taxi, de confirmer le montant avant de monter dans la voiture et de vérifier minutieusement la monnaie rendue. Cependant, des services tels qu’Uber, Ola, Meru et d’autres fonctionnent également dans plusieurs métropoles indiennes.

Sécurité

Depuis les attaques terroristes de Mumbai en novembre 2008, la ville a pris de nombreuses mesures afin de s’assurer de la sécurité de ses habitants. Ces attaques sont similaires à celles ayant eu lieu dans les villes européennes ces dernières années laissant indiquer que toutes les métropoles modernes sont menacées. Lors d’une visite en Inde, les visiteurs devraient prendre les mêmes précautions que dans toute grande ville. En général, les femmes devraient être accompagnées, et il est préférable d’être escorté par des amis ou votre hôte dans la mesure du possible. En terrain inconnu, il serait préférable de se faciliter la tâche. Cependant, si vous êtes habillé de manière modeste et en compagnie de gens, les excursions de jour ne poseront pas de problèmes. Au contraire, ils ne feront qu’agrémenter votre séjour dans un pays regorgeant de couleurs et de surprises.

 

 

A Propos de Nous

Asia Briefing Ltd. est une filiale de Dezan Shira & Associates. Dezan Shira est un cabinet spécialisé dans l’investissement direct à  l’étranger, fournissant à travers l’Asie des services de conseil juridique, fiscal et opérationnel, ainsi que des solutions en comptabilité, audit, et ressources humaines.

Vous pouvez nous contacter à india@dezshira.com ou télécharger notre brochure ici.

Restez informés des dernières nouvelles concernant les investissements et le milieu des affaires en Asie en souscrivant à notre newsletter.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Dezan Shira & Associates

Meet the firm behind our content. Dezan Shira & Associates have been servicing foreign investors in China, India and the ASEAN region since 1992. Click here to visit their professional services website and discover how they can help your business succeed in Asia.

News via PR Newswire

Never Miss an Update

Subscribe to gain even better insights into doing business throughout the India. Subscribing also lets you to take full advantage of all our website features including customizable searches, favorites, wish lists and gift functions and access to otherwise restricted content.

Scroll to top